Boitier enterré : une réponse au besoin en espaces urbains

Après une batterie de tests en milieu enterré, une version de la R2-DX dans un boitier plus profond a vu le jour mi-2014 pour répondre au besoin des espaces urbains, stades sportifs, arbres transplantés… Que l’installation se passe sous quelques centimètres de terre, sous un regard en béton ou sous une plaque de bois, les transmissions sont assurées sans problème.

Les sondes sont montées sur des tubes courts installés entièrement sous-terre, tout comme le boitier contenant la carte électronique, l’antenne de transmission et une grosse batterie.

L’installation est prévue pour tenir 2 ans au minimum (avant recharge de la batterie), et ce monitor télé-transmet les données comme une station classique.

Tagués avec : ,