Maintenance

 

Conseils de saison pour le Monitor R2-DX ®  sondes Watermark ®, pluviomètre, compteur

 

solution-monitor r2-dx

Tension d’alimentation

Début de saison :

Une batterie en bon état, bien chargée, donne entre 12,8 V et 13,2 V

Elle pourra ainsi assurer 12 à 16 mois d’autonomie.

Pour bien démarrer une saison, sans avoir besoin d’y revenir, on recharge la batterie (déjà rechargée à fond avant stockage) pour compenser l’auto-décharge lors du stockage (quelques heures de charge suffisent généralement).

Fin de saison :

Une batterie peut finir la saison entre 12 et 11,6 volts. Une alerte est donnée à 11.6 V.

Le Monitor coupe à 11 V, ce qui protège la batterie, qui serait perdue en dessous de 11 V.

Il faut recharger immédiatement la batterie en fin de saison, pour conserver ses performances futures.

Mise en fin de saison :

Afin de couper les consommations d’énergie et de télécom devenues inutiles, passer le Monitor en « Fin de saison » de 2 manières différentes (au choix) :

1 clic sur le bouton bleu pour réveiller le Monitor

1 appui prolongé de 4 secondes jusqu’au clignotement de l’écran

1 double-clic (2 clics très rapprochés) pour valider

Laisser le Monitor suivre son processus de mise en fin de saison jusqu’à l’extinction totale des diodes.

Ou bien :

Envoyer un sms au Monitor : ENDSEASON 1#

Le Monitor accusera réception en retour sur le numéro d’envoi, et ceci, à sa prochaine connexion.

Cet événement « Fin de saison » sera signalé dans « Vie de station » Il permettra de re-démarrer un autre graphe pour la prochaine parcelle suivie par ce même Monitor.

Charger la batterie 

On peut charger la batterie en place dans le Monitor, sans rien démonter, simplement en repoussant légèrement les isolants des cosses. Les pinces crocco du chargeur dédié pincent à la base des cosses, en respectant les couleurs : rouge +. On peut également la remplacer facilement au champ  par une batterie chargée.

Temporairement, la tension pourra monter jusqu’à 13,7 V en fin de charge, avant de se stabiliser autour de 13 V.

 

Auto-décharge :

L’auto-décharge réduit l’énergie disponible. L’auto-décharge est supérieure à la consommation réelle du Monitor.

Panneau solaire :

On monte un panneau solaire sur certaines R2-DX sur culture pérenne, ou sur R2-DX-smart (qui gère les électro-vannes).

Bien positionné et entretenu, il fournit une tension autour de 14,7 v.

Pile bouton :

Une pile bouton assure l’alimentation de l’horloge, ce qui permet au Monitor de se réveiller quand il a une tâche à accomplir. L’autonomie de cette pile 3 V est de 7 ans.

Les piles sont siliconées pour éviter que des chocs ou vibrations ne provoquent physiquement une microcoupure de la pile dans son logement, qui ferait perdre la date et l’heure et ferait retomber l’horloge en l’an 2000.

Importance de l’arrimage du Monitor sur son piquet lesté et enfoncé de 50 cm minimum dans le sol, ou sur un poteau indépendant de la structure du verger, car celle-ci peut vibrer fortement en cas de vent.

Si une micro-coupure intervenait, elle serait signalée dans « Vie de station »

Il faudrait prendre les mesures pour bien transporter et arrimer le Monitor, afin de lui éviter les chocs et vibrations.

Et le remettre à l’heure par SMS : nous consulter.

Transmission 

Crédit télécom :

Le Monitor utilise une ligne télécom, qui doît avoir du crédit.

On commence à s’inquiéter, après le second retard consécutif.

En cas de suspension ou suppression de ligne par l’opérateur, le Monitor essaierait de se connecter plusieurs fois par jour, en vain.

En saisissant dans le Front Office / module Carte SIM, le montant des recharges effectuées, le système calcule l’échéance en fonction de la consommation et nous alerte avant la fin du crédit.

En début de saison, on crédite généralement le montant nécessaire jusqu’au début de saison suivante. On peut créditer pour plusieurs années, c’est confortable.

Retard de transmission :

Tout retard est signalé. On commence à s’inquiéter après le second retard consécutif.

Vérifier d’abord le crédit sur l’espace client de l’opérateur, ainsi que les consommations récentes.

Ensuite, la qualité du réseau par la fonction QGSM : la qualité du réseau GSM s’affiche sur le Monitor, après l’écran de connexion au réseau. On peut l’obtenir également via la requête sms : QGSM#

Enfin, vérifier l’intégrité du matériel au champ.

Connexion des sondes, pluviomètre, compteur d’eau : 

Une sonde déconnectée génère un message dans « Vie de station ».

Il peut s’agir de dégâts. A vérifier au champ.

La pose sur culture pérenne est souterraine pour échapper aux travaux de désherbage, cueillette …

Si toutes les sondes sont déconnectées sur plusieurs mesures de suite, on considère que le matériel a été déposé, avec oubli de passer en « Fin de saison ». Le système envoie un sms au Monitor pour clôturer la saison.

Un pluviomètre dont l’auget resterait coincé au milieu provoquerait une déconnexion de sécurité, pour éviter un court-circuit énergivore.

Dans ce cas, un message d’alerte apparaît « Déconnexion pluvio »

Dans ce cas, il faut envoyer une requête sms  PLUDISC 0#  pour le reconnecter.

Le système assure cette opération automatiquement.

Et s’assurer des conditions de fonctionnement du pluviomètre (voir chapitre suivant)

 

Pluviomètre à auget : conditions de bon fonctionnement

Propreté : les débris végétaux, les limons, les insectes bouchent le fond du cône. A nettoyer régulièrement.

Horizontalité parfaite, sous peine d’avoir un basculement asymétrique

Rebond des « paquets de mer » quand les gouttes sont trop grosses en bout de course

Vibrations (au vent et sous les paquets de mer) quand l’arrimage n’est pas suffisant

Vent :  un nouveau profil de cône, qui canalise l’air en partie basse, permet de contrer l’effet du vent, qui créait un flux en partie haute de l’ancien cône, perturbant ainsi l’échantillonnage de la précipitation.  Contacter-nous.

Pluvio Aéro

 

 

 

 

 

En faire la remarque en boite de dialogue, si des écarts sont constatés.

 

Test des sondes et packs de sondes Watermark ®

Caractéristiques, fonctionnement et longévité des sondes sont décrits au chapitre :

Sondes Watermark®

Inspecter la “peau” de la sonde. Si vous détectez des trous avec perte de matière, la sonde est perdue.

Plonger la partie basse de la sonde propre pendant 2-3 minutes dans 6 cm d’eau, à température ambiante.

Ne pas laisser rentrer d’eau par le trou de purge situé en bas du tube pvc, sous peine de fausser le test.

Des sondes ayant subi des dessiccations poussées, ou ayant travaillé dans des limons fins colmatants peuvent mettre qq minutes à finir de se stabiliser

Vérifier que la tension se stabilise entre 0 et 10 Cbars.

Pas d’immersion prolongée qui accélérerait le vieillissement des sondes.

 

Stockage des sondes et remise en service  :

Stockage au sec, à l’abri des polluants, notamment gras, qui pourraient souiller les sondes.

Juste avant la pose, saturer les sondes de la même façon : 2-3 minutes dans 6 cm d’eau.

De cette manière, après une pose de qualité, les sondes seront en équilibre avec le sol dès le lendemain.