Pilotage des cultures

Exemples par culture :

  • Maïs : Pose en ligne
  • Maïs semences : Emplacement mâle / femelle
  • Semence potagère
  • Pommes de terre : 2 packs de sondes
  • Melon
  • Arboriculture fruitière (Pommier, Bananier)
  • Arbres transplantés : pose souterraine

 

Exemple de Pilotage d’irrigation sur Asperge

Un matériel « Asperge » a été mise au point avec Christian Befve  (www.befve.com)  spécialiste international de l’Asperge – 45 ans d’expérience – pour répondre au besoin particulier de l’Asperge.

Le Monitor R2-DX est équipé de 2 connecteurs CPC :

  • CPC1 connecte un pack comprenant 1 sonde Temp sol niveau griffe + 6 sondes Watermark (3 sondes au niveau griffe + 3 sondes sous-griffe)  + 1 sonde Temp Air.
  • CPC2 connecte un pack comprenant 1 sonde Temp sol sous griffe + 6 sondes de profondeur (milieu masse radiculaire et fin de masse radiculaire – ajustable jusqu’à 2m de profondeur et 4 sondes de température, en fonction de la réalité de l’enracinement).

Au total : 3 sondes X 4 profondeurs ajustables = 12 sondes Watermark.

On peut adjoindre 1 pluviomètre ou 2 pluviomètres enregistreurs, pour tracer les pluies et les irrigations goutte-à-goutte ou aspersion.

La tarière spéciale de pose permet une installation adaptée (parfois entièrement souterraine).


Utilisation du Monitor R2-DX
Monitor R2-DX envoie quotidiennement 4 mesures effectuées toutes les 6h (4 x 6h = 24h).
La mise en graphe de ces données permet de visualiser l’état du sol, la tendance, pour une prise de décision d’irrigation adaptée au stade de développement de la plante. Détails du Monitor : cliquez ici.
Pour plus d’information, nos vidéos techniques : cliquez ici.

Coûts et rentabilité
Selon le niveau de service et d’équipement, il faut compter entre 2000 et 2300€ HT pour une solution à 16 sondes, tout compris, posé clé én main.
Un devis est établi pour chaque cas, après étude.Le Monitor R2-DX avec 2 connecteurs

  • Le 1er pack (avec capteur température air)
  • le 2ème pack (grande profondeur)
  • le pluviomètre, avec en option sa perche téléscopique
  • l’outil de pose (tarière spirale spéciale)
  • la carte SIM prépayée pour la saison (comprenant le prix des communications et la gestion serveur), pour 2 saisons ou 3 saisons

L’année du lancement, un service de suivi hedbomadaire.Dans le Sud-Ouest, le service de pose (dite « souterraine » sur l’Asperge).
La pose doit être faite avec soins pour un placement optimal dans la parcelle, un contact parfait sol / sonde, et une mise en place qui ne gène pas le passage des machines et des personnes.
Sur cette culture qui demande une grande technicité, maîtriser l’irrigation en fonction des différents stades est indispensable pour un résultat optimal en rendement et en qualité.


Publications
Article : Fiche Technique du Reseau ATIA (Appui Technique aux Irrigants d’Aquitaine) des Chambres d’Agriculture d’Aquitaine.
Voir lien ci-dessous.

Piloter le goutte-à-goutte en arboriculture fruitière
devient  très simple  avec Monitor Watermark :  

Cahier de savoir-faire en 30 diapos :

Compte-rendu Chambre d’Agriculture 17 :

Compte-rendu Chambre d’Agriculture 82 :

Economies d’eau réalisées par la Chambre d’Agriculture 47 :

Bananier – Martinique

Pilotage tensiométrique de l’irrigation sous frondaison
du bananier sur vertisol
CIREA – centre inter-régional d’expérimentation arboricole :
Comment utiliser la tensiométrie pour maîtriser une culture sans donnée extérieure ?
Exemple sur le châtaignier , culture peu connue.

Coopérative agricole AGRALYS
Irrigation du Maïs en année pluvieuse

Témoignage recueilli par la société L’Arc-en-Ciel, partenaire pour le Sud de la France.
Incidence de l’excès d’irrigation sur la qualité de la Fraise:

Garantie de reprise d’arbres urbains transplantés.

Un positionnement des sondes Watermark dans et en dehors de la motte transplantée permet :

  • Le suivi de reprise et d’enracinement des arbres transplantés.
  • Le pilotage de l’arrosage urbain

Clic sur un très bel article de Lionel Chabbey – HES Genève  :

Chabbey 2004 résumé 2007.pdf

Consommation hivernale des arbres à feuillage persistant

CHABBEY

La société Urbasense , entreprise spécialisée dans cette technique :

Clic vers le site Hydrasol

Monitor Watermark permet de :

  • construire en respectant les sols
  • suivre les chantiers à distance
  • surveiller la stabilité des talus
  • comprendre les mouvements sous chaussée

Clic sur le lien :


Déformation des chausées

Monitor Watermark permet de suivre en continu le comportement du support sous chaussée et de montrer l’efficacité des solutions apportées.

Suivre la stabilité des talus :
Clic sur un article très technique
Chambre d’Agriculture 58  – 2007 :


Chambre Agriculture 58  – 2006 :

 

Une étape décisive franchie en Pilotage tensiométrique de l’irrigation au goutte-à-goutte en semence  potagère sous abri
avec Monitor Watermark :

Piloter l’irrigation du melon

Le Pilotage de l’irrigation est le parent pauvre de la culture du melon.
Challenge Agriculture (voir cv) fait ce constat en maraîchage depuis 20 ans.
Monitor Watermark (voir communiqué) permet un Pilotage parfait de l’irrigation, notamment goutte à goutte. Il permet d’obtenir des résultats spectaculaires (voir exemples) en pilotant ce facteur de production n° 1. Comment ? Pourquoi ?

Chez  Jean-François Dabilly  
45 ha de melon en IGP Haut Poitou :
7 ha sous chenille, 15 ha en 500 trous et 21 ha plein champ.

Produire un hectare de melon coûte cher , de l’ordre de 10 000 €/ ha.
35 % concerne la main d’œuvre, 65 % l’installation de la culture.
Malgré cette avance en culture importante, le Pilotage de l’irrigation est souvent laissé pour compte.

Sous chenille, on ne maîtrise pas correctement, reconnaît JF Dabilly.
Avant de Piloter l’irrigation, le rendement obtenu bon an – mal an depuis 10 ans chez M Dabilly tournait autour de 17-18 T / ha (irrigué goutte-à-goutte sans pilotage).

Culture nomade par définition, puisqu’un melon ne peut revenir au même endroit avant 5 ans.
Les parcelles sont louées aux voisins autour de 2 stations de pompage débitant 40 m3/H.
M Dabilly investit dans le réseau primaire en diamètre 90 enterré et installe une borne en bout de parcelles, ce qui est apprécié par le propriétaire. Les chenilles sont équipées de gaine goutte à goutte jetable (débit 12 m3 / ha / heure, longueur maxi 150 m, remplissage de 10 mn).

Souvent, l’eau n’est disponible pour le melon que 2 jours par semaine, à cause de la concurrence du maïs.
Les vannes de secteur étaient actionnées manuellement avec des temps d’ouverture continue de 5 heures, cas malheureusement classique. Ce système de production ignore le fractionnement et le Pilotage, essentiels en goutte-à-goutte.

Monitor Watermark sur melon :

Challenge Agriculture (voir cv entreprise) a équipé les producteurs de la région depuis plus de 10 ans en sondes Watermark à lecture manuelle. Ils ont utilisé la tensiométrie comme garde-fou, sans plus.
Depuis 2 ans avec Monitor (voir cv Monitor), nous avons entrepris un Pilotage tensiométrique du Goutte à Goutte sur melon, en région Poitou-Charentes.
M Dabilly a été suivi en 2006 par sa technicienne Isabelle Devant – Syndicat des producteurs de Fruits et Légumes de Val de Vienne.
Monitor Watermark + 6 sondes Watermark est installé clé en main pour 830 € HT.
1 Monitor sur 7 ha de chenille. Le boîtier enregistre toutes les 4 heures.
JF Dabilly le relève sur son ordinateur 1 fois par semaine, et reçoit un conseil hebdomadaire de sa technicienne.
Résultat : on passe du rendement en irrigué non piloté de 17-18 T / ha obtenu depuis 10 ans à 22 T / ha en piloté Monitor 2006. Qualité au rendez-vous. Gain de 4 T/ha

Monitor coûte 400 kg de melon par an et rapporte dans ce cas 28 Tonnes / an (7 ha de chenille)
Volume d’eau : le pilotage Monitor a permis de descendre à un volume d’eau de l’ordre de 500 m3 / ha en 2005 et en 2006 sur IGP Haut-Poitou (2 années particulièrement sèches)

Tout le système de production est remis en cause par ce gain de rendement.
Conclusions : le pilotage est primordial (voir Challenge Agriculture).
Il y a autant de différence entre l’irrigué piloté et l’irrigué pifométrique, qu’entre l’irrigué pifométrique et la culture sèche.
Monitor permet de déterminer dose / fréquence en fonction de 4 phases bien distinctes :
avant floraison, nouaison, grossissement, finition avant récolte.
On organisera le système de production autour de l’agronomie et non l’inverse.
C’est à dire améliorer sans investir davantage.
Question immédiate : même tonnage sur 20 % de surface en moins ou 20 % de production en plus ?