La tensiométrie est la mesure, dans un cadre structuré, de la tension ou disponibilité de l’eau dans le sol. Cette technique universelle permet de piloter tout système d’irrigation, sur tout sol, toute culture, tout climat.

La tensiométrie permet à l’irrigant de maîtriser lui-même sa saison en 10 à 20 décisions, s’adaptant en permanence au contexte sol, plante, climat.

La technique est majoritairement utilisée par les agriculteurs et leur conseiller technique.

Ayant été nous-même agriculteur et conseiller, nous et nos partenaires l’avons développée dans ce but, autour de quelques principes simples : abordable, meilleur rapport qualité-prix-service du marché, solidité technique et respect des prescriptions scientifiques, open source gratuite, aide à la mise en œuvre,  conseil hebdomadaire en ligne, pour obtenir du résultat immédiat et pérenne.

La technique est utilisée, améliorée, validée par tous les instituts de recherche appliquée : CEMAGREF, ITCF, IRSTEA, ARVALIS, CTIFL, CIREA, SERAIL, CETIOM, CEREMA, INRAE.

Application

La tensiométrie, dans le cadre du suivi agronomique de cultures, permet :

  • La mesure en temps réel de l’état hydrique du sol.
  • Le confort dans le pilotage d’irrigation, permettant de prendre les décisions d’irrigation pour la semaine suivante.
  • Le suivi du développement racinaire de la culture.
  • L’observation des remontées capillaires du sous-sol, afin d’améliorer le profil et économiser l’eau.

Elle permet également, au niveau économique (voir exemples chiffrés ici) :

  • L’économie d’eau : les apports s’ajustent au sol : bon moment, bon volume, bon retour, bonne fréquence..
  • Observer le sol, dans lequel se fait la synthèse entre consommations fluctuantes de la plante, apport fluctuant du climat et irrigation hétérogène.
  • Le gain de productivité et de qualité : le maintien en confort hydrique sans excès, adapté aux stades de développement améliore la récolte en qualité et quantité.
  • La gestion optimale de volumes limités, avec le choix du moment ou critique pour les irrigations possibles.
Les Monitor - Challenge Agriculture

Exemple, témoignages, résultats

En arboriculture, un pilotage professionnel avec Monitor coûte 20 à 30 kg de fruits / ha / an avec l’espoir de gain d’un calibre soit 2 à 3 T/ha/an. (voir tableau coûts) et des économies de 20 à 50 % en goutte-à-goutte, par exemple.

  • Sur melon : gain de rendement et économie d’eau.
  • Sur semence potagère : meilleur résultat et économies.
  • Sur céréales : le coût est de 1 quintal / ha / an avec un espoir de gain du double, avec optimisation du m3 utilisé.
  • Sur Maïs, l’économie en condition non limitante est de 1,5 tour d’eau moyen.

Sur une centaine d’autres cultures irriguées, que nous avons suivies, même constat.

Fermer le menu
×