Résumé : la tensiométrie permet d’observer les mouvements d’eau dans le sol et d’améliorer le « potentiel hydrique » du sol. On s’intéresse à la performance et au comportement de l’ensemble du profil, en plus du pilotage d’irrigation classique qui s’intéresse aux horizons densément colonisés par les racines. L’observation des remontées capillaires permet de suivre la participation du sous-sol et diagnostiquer certains dysfonctionnements. La tensiométrie permet de suivre la restauration de performance de certains sols, afin d’améliorer l’économie de l’eau.

Fermer le menu
at efficitur. vulputate, tristique mi, eleifend consectetur elit. quis non consequat.
×